Sauna - bienfait

Sauna - Description

Généralités

Le sauna tel qu’il ait été conçu au départ, sert d’abord au lavage en profondeur du corps. Le sauna était un moyen sûr pour détruire les poux, puces et autres parasites sur le corps humain. Il permet d’avoir la sudation abondante, et soulage ainsi le processus de la respiration de la peau. Ceci apporte aussi un nettoyage profond de la peau, et agit positivement sur son élasticité.

Il faut savoir que, pour produire un gramme de sueur, notre corps brûle environ 0,580 Kcal. Une personne ayant une condition physique moyenne, produit environ un demi-litre de sueur, et consomme pour cela 300 Kcal. A titre de comparaison, ceci équivaut à une course à pied sur une distance de 3 à 5 km. Celle-ci favorise le nettoyage de la peau par le décollement des peaux mortes.

La chaleur du sauna contribue à la production de globules blancs. Elle améliore la circulation sanguine, ce qui permet un apport d’un plus grand volume d’oxygène au corps. La pratique du sauna augmente la résistance aux attaques diverses que le corps subit. On peut citer en premier le froid, qui a entraîné les finnois à la solution du sauna. Sa pratique aide le corps à résister contre le refroidissement et les rhumes.

Le sauna favorise le relâchement de la tension physique et mentale. Il permet de stimuler et de calmer les nerfs, ce qui entraîne le corps vers un repos total. La fatigue disparaît ainsi. Le sauna remet les muscles dans ses conditions de travail initiales, en éliminant leurs tensions. Il présente un intérêt certain, non seulement pour chaque individu, mais aussi pour la santé publique en générale. La pratique du sauna par les enfants et les personnes âgées ne représente aucun danger.

Bienfaits par type de sauna

Sauna traditionnel

Les bienfaits thérapeutiques du sauna traditionnel ne sont plus à démontrer. Plusieurs bienfaits ont été observés, depuis l’apparition du sauna jusqu’à nos jours. C’est la raison du développement rapide du nombre de saunas installés, depuis les deux dernières décennies. On trouve pratiquement une cabine de sauna dans les centres de traitements divers, spas, instituts de beauté, centre de thalassothérapie, dans les hôtels et même dans les stations balnéaires. Toutefois, avant toute pratique de sauna, la consultation d’un médecin s’avère nécessaire pour éviter tout accident. Il est le seul capable de se prononcer sur l’aptitude ou non d’une personne à pratiquer le sauna.

Le stress est la maladie moderne, que l’on traite avec des calmants ou des hypnotiques. Le sauna est un décontractant naturel et puissant. C’est une solution qui permet de se passer de ces médicaments. Le stress est atténué, grâce à l’apaisement de l’humeur après la séance de sauna. La sensation de bien être et de détente, sont aussi bien perçues après sauna.

Beaucoup de gens souffrent de maladies infectieuses lors des changements de climats ou de saisons. Le sauna contribue largement au traitement de ces différentes infections. Les maladies telles que la sinusite, l’acné, l’otite catarrhale connaissent des améliorations rapides avec le sauna. Il est conseillé de ne pas boire pour assurer l’efficacité du traitement.

Les gens qui souffrent de douleurs articulaires ou rhumatismales, peuvent confirmer l’action bénéfique du sauna sur leurs douleurs. Des spécialistes de l’Association Française de Sauna garantissent la véracité du traitement du rhumatisme, de certaines pathologies de la peau, du syndrome de Raynaud, des artériopathies oblitérantes distales et des bronchites chroniques.

Les médecins ont levé les voiles sur les fausses idées émises à propos des effets du sauna sur la santé. Le sauna peut traiter certaines pathologies comme les maladies de la bronche et l’asthme. Les asthmatiques, même chez les enfants, ne sont pas interdits de sauna. Les personnes ayant des troubles respiratoires, peuvent avoir une sensation de gêne, sans pour autant avoir à abandonner le sauna. Des études médicales ont confirmé le non lieu des contre-indications pour ces cas. L’usage des huiles essentielles appropriées au sauna, favorise le dégagement des voies respiratoires.

Le sauna, de part sa technique, la sudation abondante, est déjà une pratique de désintoxication naturelle. Mais on peut l’étendre sur la désintoxication des poisons, absorbés volontairement et apportés par les produits toxiques. On conseille au sujet concerné, de ne pas boire pendant la transpiration et durant les heures qui la suivent. L’intensité de la cure de désintoxication doit être effectuée en fonction du sujet à traiter, de son tempérament et de son niveau d’intoxication. La pratique du sauna peut s’effectuer en parallèle avec d’autres techniques de traitements. L’élimination des toxines, de l’alcool, de la nicotine et des éléments métalliques, s’effectue par le biais de la transpiration du corps pendant le sauna.

Sauna infrarouge

Les saunas à infrarouge pourraient aider les pertes de poids et la détente. Par rapport aux autres sources de chaleur, l’infrarouge s’enfonce en profondeur dans la peau. Elle contribue ainsi à la lutte contre la fatigue chronique, maintient le niveau de production d’hormones et participe à la diminution de la cellulite. L’infrarouge empêche aussi le durcissement de la peau. Elle la rend lisse et souple. Toutefois, il faut noter que le sauna ne fait pas maigrir malgré les pertes d’eau.

Les infrarouges apportent des bienfaits indéniables sur notre corps. Leur chaleur pénètre à fond dans le corps, et stimule les muscles et les nerfs. Elle présente l’avantage de chauffer uniquement les objets ou les personnes présentes dans le sauna, mais pas l’air ambiant comme dans le sauna fonctionnant au bois, à l’électricité ou au gaz. Les voies respiratoires n’y sont pas soumises aux mêmes contraintes que dans les saunas classiques. Pour certaines personnes, l’air dans un sauna infrarouge semble plus facile à respirer.

L’infrarouge est sept fois plus efficace qu’un sauna traditionnel. Il élimine plus de toxines que le sauna traditionnel, comme le mercure et l’aluminium, la nicotine, l’alcool, l’ammoniac, l’acide sulfurique et le cholestérol. Si la température thérapeutique se situe entre 75 et 90°C dans un sauna traditionnel, elle n’est que de 45 à 75°C pour l’infrarouge. Les séances de thérapies sont nettement plus supportables par les baigneurs.

Il semblerait que l’infrarouge utilisé en sauna, agit efficacement pour traiter les problèmes d’accumulation sanguine et les bronchites. Il serait même conseillé pour soulager les arthrites. Certaines maladies comme l’hypertension, le diabète, les souffrances à cause des implants métalliques, ne peuvent pas être traitées par le sauna traditionnel. Par contre, les séances d’infrarouge en sauna sont encouragées pour les personnes qui portent ces maladies.

L’impact de l’infrarouge sur les personnes atteintes de cancer commence à être reconnu. La chaleur issue de l’infrarouge aide l’oxygénation et l’évacuation des résidus radioactifs du corps. Elle est enfin attestée pour son pouvoir de guérison d’infections chroniques. L’utilisation de l’infrarouge dans le sauna contribue donc à la thérapie de certaines maladies. On peut citer les affections de la peau comme l’acné, l’eczéma, le psoriasis…Les blessures guérissent facilement dans ce type de sauna et laisse ainsi moins de cicatrice.

Par ailleurs, tout comme les saunas traditionnels, les saunas à infrarouge ne favorisent pas la résolution des problèmes respiratoires. Les températures des saunas à infrarouges longs s’approchent beaucoup plus de la chaleur du corps et permettent de suer vers 50°C. Les personnes qui ne supportent pas la haute température peuvent recourir à ce type de sauna. Il est aussi recommandé pour les gens ayant des problèmes de circulation du sang ou des vaisseaux sanguins, comme les varices par exemple.

Sauna - Utilisation

Le rituel du sauna

Le sauna utilise, les effets de l’alternance de séances très chaudes, entrecoupées de bains froids et de repos, à la température du milieu. Avant d’intégrer le sauna, le baigneur se lave dans une pièce annexe, prend une douche tiède, et se détend, tout en séchant son corps. Ensuite, il pénètre nu dans le sauna. La nudité, a toujours été dans la tradition du sauna. C’est un comportement naturel pour les finnois, et c’est aussi une manière de préserver le maximum d’hygiène. En effet, la chaleur alliée à l’humidité, favorise le développement de germes.

Le baigneur, s’asseoit à sa convenance sur le banc, installé à l’intérieur du sauna. Il intercale une serviette, pour protéger sa peau de la chaleur du bois, et pour absorber la sueur. Il sue fortement pendant son séjour dans le sauna. La température ambiante peut atteindre les 100°C, et l’atmosphère est sèche.

L’humidité du sauna est comprise entre 5 et 6% au début. Les sources d’humidité seront par la suite, la respiration du baigneur et l’eau versée sur les pierres. Pendant la vaporisation de l’eau, l’hygrométrie ambiante croît et entraîne une forte élévation de la température dans le sauna. Le corps réagit en conséquence, pour garder sa température à 37°C. Ce processus se déroule avec une accélération du rythme cardiaque.

Le baigneur, séjourne dans le sauna pendant un certain temps. Il peut se faire fouetter avec des fouets, fabriqués avec de jeunes rameaux de bouleau, afin d’accélérer la sudation, et de dynamiser la circulation sanguine. Pour le finnois, un sauna sans fouet s’apparente à un repas dépourvu de sel. Avec le fouettage, il a l’impression d’être massé. A défaut de bouleau, le finnois utilise un fouet de conifères.

A la fin du premier passage au sauna, le baigneur s’enduit de savon, se frotte, et se lave à l’eau tiède. Il sort ensuite du sauna. Il subit, soit une aspersion d’eau froide, soit un passage dans l’eau gelée, ou dans de la neige ou dans de la vapeur givrée. Ceci est bénéfique pour la circulation et pour le cerveau.

Il réintègre le sauna après 15 minutes d’arrêt, et refait les mêmes mouvements deux à trois fois, avant de s’arrêter définitivement. Ce rituel, pratiqué depuis des siècles par les finnois, fait du sauna un évènement qui leur est propre. Un sauna exige à la fois la préparation du corps, de la salle et des accessoires. Les accessoires concernent les matériels et articles divers.

Déroulement des séances

Le baigneur doit effectuer trois entrées différentes dans le sauna. La première entrée, doit être une séance courte et puissante. Elle durera environ 8 à 12 minutes, pour les habitués, avant de voir apparaître les premières gouttes de sueur. Le baigneur qui ne supporte pas la grande chaleur, se place dans la plus basse zone, pour éviter tout étouffement. De plus, il ne reste pas plus de 5 minutes pour la première séance.

Le baigneur, doit sentir que sa respiration devient plus lourde, que son rythme cardiaque ainsi que sa circulation sanguine s’accélèrent. Ses sensations, ne se limitent pas à ces remarques plutôt générales. Mais il peut en avoir d’autres, beaucoup plus attachées à sa constitution, à son état de santé et à son tempérament. La température de son corps peut alors atteindre les 40°C. Il perd de l’eau, à raison de 1 litre par heure environ, mais il ne peut boire qu’à l’issu de la troisième entrée.

Il sort du sauna, pour respirer de l’air frais, pendant un temps minimum de quinze minutes. Il peut prendre éventuellement, s’il n’y a pas de contre-indication, un bain à basse température en plongée intégrale. Il a aussi la possibilité de prendre une douche fraîche ou froide. Chaque bain ou chaque douche, doit être à une température la plus basse possible, pour assurer le refroidissement rapide du corps. Cela entraîne, le resserrement des pores de la peau et des vaisseaux sanguins.

Après avoir séché son corps, il pénètre à nouveau dans le sauna, pour une deuxième séance d’une quinzaine de minutes. Il refait le rite qu’il a effectué à la sortie de la première séance, à savoir : sortie pour inspirer de l’air frais, bain en immersion complète ou douche fraîche, séchage du corps et repos de 15 minutes. Il réintègre le sauna pour la troisième et dernière fois. La sueur qui coule sur son corps est maintenant propre. Après cette dernière séance, le rite final comporte les mêmes gestes. Et un petit somme de 15 minutes permettra de relaxer entièrement les organes du corps. Le baigneur ne se rhabille pas directement.

Il attend que son cœur reprenne son battement normal, que sa peau accepte la température ambiante, et que son esprit renonce à refaire une séance supplémentaire. Sinon, il peut recommencer un quatrième séjour, selon son désir, et suivre le rite institué du sauna. Il n’y a pas de contrainte particulière à ce propos. Il n’y a aucune contre-indication. Le sauna est une partie de plaisir.

Le moment propice pour compenser la perte d’eau, est la fin du repos à l’issue du troisième séjour au sauna. Les personnes qui sont au sauna, pour se relaxer ou se détendre, peuvent boire de l’eau minérale. Celles qui poursuivent une cure de désintoxication, doivent prendre de l’eau peu minéralisée, le plus neutre possible.

L’eau doit être fraîche, non glacée et prise en petites gorgées, mais fréquentes. Si le sauna est considéré sous l’angle de la remise en forme, après une séance de gymnastique par exemple, boire un bon jus de fruit, refera le point sur les besoins de l’organisme, en eau, sucre et potassium. Mais toutes les boissons alcoolisées sont prohibées.

Sauna - Recommandations

Précautions générales

Il y a des précautions à prendre avant de pratiquer le sauna. La chaleur du sauna est supportable pour les habitués. Le débutant s’inquiète de la chaleur, de la douche froide, et récolte des informations auprès de ses amis qui ont l’habitude du sauna. Le comportement de chacun dans un sauna ne peut pas être identique. Au lieu d’une détente, le débutant ressentira plus de fatigue, ses vaisseaux sanguins sont distendus et son cœur ne bat plus à son rythme normal. Il vaut mieux aller seul au sauna, pour suivre au maximum les conseils.

Il ne s’agit pas d’aller au sauna comme un aventurier. Tout débutant doit d’abord savoir pourquoi il irait au sauna. Serait-ce à titre d’essai, ou pour avoir les sensations de mieux être, ou pour se détendre, ou pour se désintoxiquer ? De ces motivations qui dépendent de l’âge et de la volonté du débutant, on pourrait suggérer les recommandations adéquates.

Une personne ayant de bonnes conditions physiques, sportive et en bonne santé, pourrait effectuer dès le départ les trois entrées de sauna. Par contre, celle qui aurait une santé fragile devra se limiter à une ou deux entrées de sauna, pour habituer son organisme au diverses réactions. La prise de boissons alcooliques, de drogue ou de médicaments pour les tensions artérielles, est vivement décommandée avant d’accéder au sauna. Il en est de même pour les prises de repas trop proche de l’heure de sauna.

Précautions particulières

Pour un débutant, la chaleur dans le sauna peut donner une impression d’étouffement, lors de la première séance. Il vaudrait mieux commencer avec prudence et se mettre à la place la plus basse du sauna. Le premier séjour dans le sauna doit être bref, de l’ordre de 5 minutes. Il faut l’augmenter par pallier de 5 minutes par la suite et s’arrêter à 30 minutes au maximum.

Si la chaleur semble trop forte, voire insupportable, il faut sortir immédiatement. Une seconde tentative de sauna – bienfait peut être faite après 15 minutes environ, le temps pour l’organisme de se remettre en place. Il est possible qu’à l’issue de la première séance de sauna, la transpiration ne soit pas suffisante. Ce phénomène signifie que la personne a une peau où les glandes sudoripares sont plus ou moins fermées. Elle ressent alors des brûlures en plusieurs endroits, aux cuisses, sur le haut du thorax et sur l’abdomen. Il faut alors sortir et reprendre une autre fois après consultation d’un médecin.

Les personnes qui transpirent peu ne doivent aucunement se faire du souci. La maîtrise des séances de sauna progresse peu à peu. La sudation augmente à chaque séance jusqu’à devenir abondante. La formation des sueurs se situe sur le front, la poitrine, le dos, le ventre, les bras et les jambes. L’adaptation à la douche ou au bain froid nécessite une dizaine de séances.

L’air chaud donne la première fois, des mauvaises sensations au niveau des muqueuses nasales. Cette sensation s’arrête assez rapidement au bout de quelques séances. La fréquence de sauna conseillée est de deux fois par semaine. Il faut éviter de parler dans le sauna pour écouter au maximum les réactions du corps, et détecter les moindres anomalies à temps. Il est interdit de souffler sur les autres, puisque l’air chaud à 80 ou 100°C pourrait les brûler.

Entre les passages en salle pendant les séances de sauna, il faut éviter de boire et attendre la fin de séance pour compenser la perte d’eau. L’immersion totale dans de l’eau froide doit se faire après avis médical durant ces moments. Pour le débutant en sauna, il vaudrait mieux qu’il se contente d’une douche fraîche ou froide. Cette douche froide accroît la tension artérielle. A la sortie du dernier passage dans le sauna, il est fortement indiqué de marquer une pause de trente minutes au moins, à la température ambiante et blotti dans un peignoir. La prise d’eau peut se faire à ce moment ou avant d’entrer dans le sauna.

Les personnes qui ont des problèmes cardio-vasculaires s’exposent à des dangers en entrant dans le sauna. En effet, la forte chaleur dilate les vaisseaux et entraîne une accélération du rythme cardiaque. Mais si elles voudraient le pratiquer malgré tout, elles doivent sortir rapidement du sauna dès l’apparition d’un malaise.

Les asthmatiques, qui ressentent une sensation de gêne respiratoire à l’entrée dans le sauna, doivent agir de la même façon, dès les premiers instants de malaise. La forte chaleur est aussi proscrite pour les gens qui souffrent d’une insuffisance coronarienne, d’une insuffisance rénale, de l’épilepsie, de l’hypertension artérielle, du diabète. Il en est de même pour les femmes enceintes. Le sauna est déconseillé pour les personnes atteintes de la tuberculose, de grippes récidivantes et d’infections aiguës.

Le sauna est fortement décommandé après un sport intense ou un effort continu. Beaucoup de gens oublient d’enlever leur montre bracelet ou leurs bijoux métalliques avant le sauna. Ils sont surpris par la sensation de brûlure causée par ces objets métalliques portés à 100°C. Les lunettes munis de monture en écaille ou en plastique ne causent aucun problème. Mais les montures métalliques produisent les mêmes effets qu’avec la montre bracelet. Il faut éviter la lecture du journal dans un sauna. Les oxydes de plomb utilisés sur les photos ou les écritures sont libérés par la chaleur. Ils sont nocifs.

Le vrai sauna à la finlandaise se pratique dans la nudité pour des raisons d’hygiène. Personne ne prend un bain en habit de la Finlande jusqu’aux autres pays scandinaves. La nudité est rentrée dans le principe normal d’un sauna. Si cela donne une sensation de gêne, il vaudrait mieux porter une serviette autour de la taille et des épaules. Le port de tenues serrées, genre maillot de bain, empêche la circulation sanguine et ne permet pas la transpiration.

Une fois dans la cabine de sauna, si vous prenez l’initiative d’arroser les pierres chaudes, prévenez d’abord les autres personnes présentes. Elles doivent se positionner sur les banquettes correctement, pour ne pas être surprises par la bouffée de chaleur. En fin de séance, il ne faut pas se rhabiller avant d’avoir cessé de transpirer.

Le lecteur voulant en savoir encore plus sur le sauna, pourra consulter les autres articles écrits sur le sujet, sur ce même site. Droit d’auteur protégé par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.

** FINANCEZ VOTRE ACHAT EN 12 SANS FRAIS. Notre offre de financement est valable sur l’ensemble du matériel en vente sur la boutique en ligne pour des montants compris entre 150€ et 21.500€. Pour un crédit accessoire à une vente d'un montant total de 1 200€. 12 mensualités de 100,00€ hors assurance facultative. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0%. Taux débiteur fixe de 0%. Montant total dû par l'emprunteur au titre du crédit : 1 200,00€.

En cas de souscription par l'emprunteur à l'assurance facultative Sécurivie, le coût mensuel de l'assurance est de 2,55€ et s'ajoute aux mensualités ci-dessus. Le coût du crédit est pris en charge par le partenaire. Le Taux Annuel Effectif de l'assurance (TAEA) est de 4,775%. Le montant total dû par l'emprunteur au titre de l'assurance est de 30,60€ . Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0% , taux débiteur fixe de 0% pour une durée de 12 mois. Barèmes et conditions en vigueur au 12 janvier 2016 susceptibles de variation. Vous disposez d'un droit de rétractation. Offre réservée aux particuliers majeurs, sous réserve d'acceptation définitive du dossier par SOFINCO qui est une marque commerciale de CA Consumer Finance - S.A au capital de 460 157 919 € - Evry Siège Social, rue du Bois Sauvage 91038 Evry Cedex - 542 097 522 RCS Evry - Intermédiaire d'assurance, inscrit à l'ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires d'Assurance) sous le n° 07 008 079 (www.orias.fr).

Livraison à domicile Qui sommes-nous? Paiement sécurisé Conditions générales de vente Satisfait ou remboursé Foire aux questions
Comparateur de prix Shopping.com Chronopost International Geodis Calberson La Poste Sofinco simulation de financement Banque Populaire Carte Aurore paiement Confiance Caisse d'epargne Mondial Relay
TOUTES NOS PROMOTIONS SONT VALABLES DANS LA LIMITE DES STOCKS DISPONIBLES

NOS GUIDES D'ACHATS SPA SAUNA BALNEO
est un site de la société GECODIS SA au capital de 240 000 € – 32 Rue de ParadisPARIS 75010.
GECODIS.SA créée le 04/11/1998 est une filiale de ODAYA HOLDING au capital de 2.750.640,00 EURO.

Sauna | Sauna equipment | Sauna bienfait | Sauna | Sauna guide achat | Sauna modele | Sauna reglementation | Sauna infrarouge | Baignoire balneo description usages | Balneotherapie a domicile bain bouillonant tapis | Mitigeur lavabo laiton chrome sky |