Canapé - description et usages

Canapé – Définition et historique


Définition


Un canapé est une longue banquette munie de dossiers et d’accotoirs, qui sont des appuie-bras disposés des deux côtés du canapé. C’est un meuble confortable qui comporte plusieurs places. Il devrait accueillir au moins deux personnes. On l’appelle aussi bien sofa ou divan. Le sofa désigne plutôt un canapé à trois places assises. On notera aussi le canapé de Grèce antique qui ne dispose que d’un seul accoudoir.

Selon les historiens, canapé viendrait d’une déformation du « conopée », qui servait à envelopper et à protéger le lit à baldaquin des moustiques au Moyen Age. Le canapé servait comme « lit de repos ». Il y a différents types de canapés. Les canapés d’angle qui meublent les angles d’une salle de séjour, les canapés droits que l’on peut installer n’importe où dans le salon, en fonction des dispositions des autres meubles. Enfin, on distingue le groupe des canapés convertibles.

Le fauteuil est un siège à dossier et à bras, mais il est destiné à une personne. Néanmoins, il s’accorde parfaitement avec le canapé pour meubler une pièce. Les fauteuils traditionnels ont des lignes simples contrairement au fauteuil contemporain. Pour ce dernier, le design est beaucoup plus sophistiqué. Enfin, le pouf qui reste un siège, est un bon complément de meuble destiné en même temps à combler les vides entre le fauteuil et le canapé et à servir de siège d’appoint lorsque plusieurs personnes sont reçues dans le salon.

Les canapés constituent actuellement un ensemble d’éléments nécessaires pour meubler le salon. Ils sont conçus par des professionnels de renoms qui présentent de plus en plus de modèles avec des formes et des caractéristiques très variées. Ils deviennent de plus en plus intéressants pour un grand nombre de gens.

Historique


En France, le canapé proviendrait des sièges à bras et aurait vu le jour à partir du XVIIème siècle, entre la période de Louis XIII à la Régence. Les premiers modèles inventoriés avaient les caractéristiques du meuble Louis XIII. C’était des canapés dont les assises étaient garnies et ils comportaient des accoudoirs sur deux côtés. Ils étaient simples avec leur structure en bois revêtue de cuir repoussé, de tissus et de tapisseries ornées de décorations de luxe. Ils servaient pour la conversation à cause de leur confort déjà apprécié à l’époque.

Les modèles Louis XIV qui les ont remplacés étaient plus costauds et démunis de tout ornement. Mais sous la Régence, la structure des canapés était plus assouplie. Les accotoirs étaient plus en retrait et les pieds avaient des lignes plus galbées. Les modèles Louis XV évoquaient des contours et des courbures de lignes particulières pour s’adapter à la forme du dos. Néanmoins, ces canapés étaient plus légers que leurs prédécesseurs. Ils étaient plus élégants et moins encombrants.

Au XVIème siècle, du temps de Louis XVI, il y eût un retour sur les styles antiques, avec l’usage de lignes plus sobres et de dossiers plus droits. Toutefois, les canapés avaient de meilleurs ornements. Les modèles qui apparaissaient par la suite s’inspiraient plus des styles étrangers. Il s’agissait notamment des canapés conçus sous le Directoire et ceux appelés « style Empire ». L’art Romain marquait les canapés du Directoire et l’art Egyptien primait sur le style empire.

La Restauration serait certainement l’ère de démarrage de l’adoption des canapés. On fabriquait les canapés avec du bois clair garni de volutes fabriquées soit en palissandre soit en amarante. Ils paraissaient avec des lignes nettement plus souples que les précédents.

Le début du XXème siècle sera marqué par l’arrivée de canapés fabriqués avec des formes plus arrondies et avec de nouveaux styles. L’Art Nouveau ou le Modern style trouvait leur inspiration dans le végétal et dans les formes en ondulation. Les canapés avaient en plus des caractéristiques bien différentes par rapport aux précédents. Entre 1920 et 1930, l’Art Déco apportait aux canapés des traits plus simplifiés. Et depuis, beaucoup de styles firent leur apparition et jouent un grand rôle dans la confection des canapés que nous connaissons actuellement.

L’histoire du canapé est longue, avec des passages diversifiés dans les styles et les conceptions avant d’arriver à celui que nous connaissons aujourd’hui. Son essor ne cesse de croitre et il prend toujours de l’importance. Le canapé ne sert plus uniquement à l’intérieur. Il meuble aussi le jardin pour donner aux conversations un aspect plus amical tout en veillant au confort.

Canapé – Matériaux, revêtement et rembourrage


Matériaux


Les structures du canapé sont faites en bois massif renforcé en hêtre ou en sapin. Toutes les traverses, aussi en bois sont liées à la structure par des agrafes ou de la colle pour une  meilleure résistance. On utilise aussi au niveau du dos ou sur les côtés, des dérivés du bois comme les panneaux de contreplaqués, le bois aggloméré, le faésite. On trouve de plus en plus de canapés en rotin ou en bambou. Ils donnent une note d’exotisme recherchée par beaucoup de gens.

Les meilleures suspensions sont celles en ressorts aciers types ondulés et spécialement ceux qu’on appelle « no-sags ». Les ressorts métalliques plats du type « Formed-wire » sont également utilisés. Les sangles ont moins d’élasticité mais coûtent moins chères. Le sommier dans le canapé convertible est constitué en général d’une structure métallique électro-soudée.

Dans les canapés de style contemporain, on constate l’usage des métaux au niveau des piètements, ou des ossatures apparentes. L’acier chromé ou laqué en noir mat ou brossé garnit les socles des sièges, les piètements et certaines parties de l’accoudoir. Le plastique moulé peut aussi former des parures sur un canapé comme l’acier chromé.

Revêtement


Le tissu


Nombreuses sont les matières de revêtement des canapés. On peut citer la laine, le mohair, les fibres synthétiques, les microfibres qui donnent une sensation agréable au toucher, le coton, le lin et les différents polyesters. Les revêtements du canapé doivent être en harmonie parfaite avec le décor du salon.

Le plus utilisé est le coton pur, qui est une fibre végétale naturelle, ou le coton mélangé avec du polyester, qui est une fibre synthétique présentant une bonne résistance aux frottements. Il est infroissable mais il présente l’inconvénient de prendre facilement les tâches lors d’une soirée par exemple. Il y a une grande variété de coloris et de motifs dans les tissus coton. La meilleure astuce pour faciliter son entretien consiste à les confectionner déhoussables et à les traiter en anti tâches pour éviter la pénétration de ces dernières dans le tissu. Il faut aussi prévoir des types de tissus qui peuvent être lavés en machine.

Le tissu tient une place importante dans les canapés d’angle. Les facteurs influents sont la qualité, la taille et les différents coloris du canapé tissus. Il garantit l’aspect design du canapé surtout dans le modèle moderne, confère une certaine souplesse par le biais de ses nombreux composants et assure une qualité de durabilité appréciable par le client. Mais tout dépend surtout de l’entretien donné à cette matière. La présence d’une grande variété de tissu (crêpe, vichy, métis…) permet l’élargissement de la gamme des canapés d’angle. Ceci laisse un grand choix pour les consommateurs en quête d’un bon produit.

On emploie aussi l’Alcantara, un tissu synthétique présentant une bonne résistance à l’usure. Il ne prend pas facilement les tâches comme les tissus naturels. Ils ont un aspect qui donne le sentiment d’un toucher « peau de pêche », très agréable et doux. C’est une microfibre composée de 60% de polyester et de 40% de polyuréthane. Ce type de revêtement convient pour le canapé familial. On ne peut pas le laver en machine. Il y aussi la microfibre SOFTLINE, composée de 90% de polyester pour 10% de coton. Elle pèse 300g/m². La microfibre TEXAS est composée de 100% de polyester. Elle a un poids qui avoisine les 384g/m².

Le cuir


Le revêtement en cuir reste la matière qui possède un bon vieillissement. Il est très robuste si son épaisseur est convenable et si son traitement est correct. Le revêtement cuir rend un aspect éclatant et majestueux au canapé. La fleur corrigée et pigmentée confère au cuir une souplesse malgré son épaisseur variant de 1 à 1,5 mm. Les seuls ennemis du cuir sont les griffes du chat ou du chien.

Différents types de cuir sont employés pour les canapés mais les plus courants sont le cuir de vachette, le cuir de veau et le cuir de buffle. Pour un revêtement nécessitant un aspect de grain moyen, on utilise la vachette. Pour un revêtement ayant un aspect de grain peu marqué mais qui serait souple et doux, il faut prendre le cuir de veau. L’aspect de revêtement à grain très marqué est obtenu avec le cuir de buffle.

Les appellations officielles sont attribuées au cuir d’ameublement en fonction de leur qualité ou du traitement qu’il a subi. On peut classer ces traitements en trois grands groupes : le cuir pleine fleur, le cuir fleur corrigée ou éventuellement modifiée et la croûte de cuir. Ces traitements agissent sur le cuir brut pour améliorer ses caractéristiques physiques et pour leur donner des aspects personnalisés. Le cuir est présenté avec différentes épaisseurs qui varient de 1 à 4 mm selon son origine. Le cuir de vachette a une épaisseur de 1,5 mm. Pour le cuir de buffle, elle est de 2 à 4 mm.

Le cuir pleine fleur conserve son aspect naturel de départ appelé fleur et qui est composé du grain naturel et des rides. Il présente la propriété d’être souple avec un bel aspect visuel et un bon toucher. Cependant, il n’est pas très résistant. Son entretien doit se faire régulièrement. Il est toutefois obtenu à partir de la partie noble de la peau, ce qui affecte son coût au plus cher de la gamme.

Le cuir fleur corrigée provient du cuir pleine fleur où sa face subira une correction d’aspect à l’aide d’un ponçage. Cette opération enlève ou atténue les défauts de surface d’origine. On lui fait subir en plus un traitement pour avoir un aspect synthétique. Cependant, grâce aux nouvelles techniques, il est possible d’avoir un aspect identique au cuir pleine fleur.

La croûte de cuir est la partie résultant de la refente du cuir épais en deux parties. La partie noble comprend la fleur de cuir et l’autre partie est la croûte de cuir, constituée de la chair de cuir. Elle est moins épaisse et moins résistante que la fleur. Elle ne peut pas avoir l’appellation de « cuir » et elle coûte moins chère que ce dernier. Le cuir et la croûte peuvent être teintés d’une manière superficielle ou en profondeur. Avec cette dernière méthode, la couleur est beaucoup plus résistante. Elle est faite dans la masse. Toutefois, la variété des couleurs de revêtement cuir est assez limitée par rapport à celle des tissus.

Il existe aussi un revêtement en faux cuir ou en simili cuir. Il est composé de coton, de polyester et de polyuréthane. Il est beaucoup plus résistant que le cuir et il présente plus de choix de coloris et d’épaisseur pour un prix qui se rapproche de celui du tissu. Ceci affecte le prix du canapé à la baisse. Ils sont moins nobles et n’ont pas le confort du cuir. Et leur durée de vie est plus courte que celle du cuir.

Rembourrage


Les canapés sont rembourrés avec des mousses spéciales. Ces dernières portent le label « HR » ou Haute Résilience. Plus la HR est élevée, plus le confort et l’élasticité de la mousse sont meilleurs. Cette HR se mesure par la densité (en kg/m3). Les recommandations des HR appropriées sont aux environs de 35kg/m3 pour l’assise et comprises entre 26 à 30kg/m3 pour le dossier et les accoudoirs.

Il existe quatre types de mousses pour le rembourrage. La mousse polyester de densité équivalente à 25kg/m3. Elle s’avère bon marché mais de faible résistance. La mousse à mémoire de forme qui est moins utilisée pour garnir les canapés. Enfin, deux autres types de mousse polyuréthane qui se différencient par leurs HR : ce sont respectivement de 26 à 35kg/m3 pour l’une et 35kg/m3 pour l’autre.

Pour les assises, on utilise en général de la mousse de polyuréthane HR (haute résilience) ayant une densité minimum de 30 kg/m3. Elle peut reprendre rapidement sa forme d’origine. On la retrouve sous forme de plaque moulée ayant exactement la forme de l’assise ou du dossier. Parfois, on renforce l’assise avec une calotte rembourrée de mousse de plus faible densité, 17 ou 18Kg/m3, pour diminuer la sensation de raideur due à la mousse de plus forte densité qui se déforme moins. Certains concepteurs rajoutent de la ouate de 200g/m² sur la mousse moulée de l’assise du canapé. Pour un meilleur confort, on trouve aussi l’utilisation de copeaux de mousse calibrés. On retrouve également la mousse alvéolée qui ne tasse pas et qui permet le lavage du tissu qui la recouvre.

Pour les accoudoirs, on utilise de la mousse polyuréthane super soft de faible densité, 17 à 20 Kg/m3. Pour avoir un très bon confort, la sensation moelleuse, il faut des rembourrages en duvet ou en semi-duvet. Les plumes d’oie et de canard sont les plus employées. Les matelas qui composent les canapés convertibles sont en mousse polyester.

D’autres composants constituent également le rembourrage des canapés. On a par exemple le bultex dont la HR est comprise entre 30 à 35 Kg/m3. Par contre, celle du latex dépasse les 60 Kg/m3. La mousse polyuréthane et le latex font partie du rembourrage confortable du canapé dû à leur résilience élevée.

Canapé – Les différents types


Canapés fixes


Le canapé est dit fixe lorsque les éléments qui le constituent ne sont pas modulables. C’est un siège muni de coussins d’assise et de dos. Les accoudoirs se trouvent sur les côtés. Ils sont aussi rembourrés et revêtus de la même façon que l’assise et le dos. A l’inverse du fauteuil, le canapé est prévu pour l’accueil de deux personnes au moins.

Le canapé n’est plus réservé pour l’intérieur d’une maison. On trouve de plus en plus de canapés pour l’extérieur avec des structures en bois ou en métal. Par beau temps, la réception des amis dans un jardin ou sur une terrasse apporte plus de convivialité et de chaleur. Le canapé est le meuble adéquat pour parfaire ces genres de rencontres. En général, ils sont revêtus de PVC. Ce type de matériau facilite leur entretien.

Canapés d’angle


Le canapé d’angle est un canapé en équerre en forme de L. Cette disposition permet aux occupants de se voir. Il comprend en plus un pouf ou une chauffeuse. Il existe des canapés d’angle réversibles qui permettent de placer l’angle à gauche ou à droite en fonction des contraintes de l’intérieur où ils seront installés. On peut trouver des canapés qui comportent une tablette de service au niveau de l’angle.

Les canapés panoramiques sont les plus grands modèles de canapés que l’on peut trouver sur le marché. Ils sont destinés à recevoir une dizaine de personnes à la fois. Ils conviennent pour les gens qui disposent d’un grand espace au living. Ils sont composés de canapés droits de différentes longueurs et de canapés d’angle composés de deux ou trois éléments additionnels (chauffeuse, pouf).

Canapés convertibles


Les canapés convertibles sont des canapés que l’on peut transformer en lit. Selon leur conception, on les appelle aussi « canapé-lit » ou banquette « clic-clac » ou banquette BZ. La dénomination « divan-lit » est utilisée normalement au Québec pour désigner le canapé convertible. Cependant, certains modèles dans ces types de canapés sont d’utilisation peu pratique lorsqu’il faut enlever les coussins du siège et des dossiers pour les employer comme lit. Ils servent alors de lit d’appoint.

Les canapés convertibles bien conçus sont des meubles très intéressants et économiques. Leur conception vise à satisfaire l’utile et l’agréable. Ils ont un double emploi, celui d’être un siège le jour et celui de se positionner en lit la nuit. Ils se situent entre le canapé et le lit. Par ailleurs, ils occupent une surface assez restreinte et conviennent parfaitement aux personnes qui ne disposent pas d’un salon assez grand pour recevoir les meubles nécessaires.

Actuellement, il existe plusieurs types de canapés convertibles sur le marché : le canapé BZ, la banquette clic-clac, le canapé « openeasy », le canapé gigogne et le canapé convertible simple. Ils diffèrent par la technologie employée pour leur fabrication. Leur conception répond en général aux attentes des clients sur le plan esthétique et le confort.

Le BZ est composé de trois parties articulées qui lui permettent de se déplier comme un accordéon en forme de Z, d’où son nom. Comme pour le clic clac, la housse de couverture sert de couette. Parmi les avantages du BZ, il faut citer la position de la personne sur la banquette ; assise ou couchée, elle est toujours face à la télé. Le poids de la personne est bien réparti sur la banquette et le confort est obtenu grâce à la position perpendiculaire des séparations du matelas par rapport au corps. Son pliage et dépliage sont rapides et simples, après avoir tiré correctement les draps, les couettes et alèses qui pourraient gêner, voire forcer le mécanisme.

Le clic clac figure parmi les canapés convertibles. On le déploie facilement en rabattant son dossier. Son sommier est fait de lattes de bois et d’un matelas mousse avec pliure en son centre. Il est doté d’un petit bac de rangement pour les coussins, l’oreiller, les couvertures, les draps et les couettes dans sa partie basse. Les draps peuvent être laissés en position canapé. Par contre, il est moins profond que le BZ. La largeur du lit déplié est d’environ 120 à 150cm. Ceci serait trop petit pour un couple.

On trouve aussi un canapé convertible où les assises peuvent être soulevées et leurs dossiers sont rabattables. Ce canapé peut s’ouvrir sans enlever les coussins d’assise et ceux de dos. Il supprime les inconvénients des banquettes clic clac et des autres canapés convertibles.

Le canapé gigogne est classé parmi les canapés convertibles. Il comporte un deuxième matelas installé dans la structure basse du canapé. Ce second matelas repose sur un sommier qui, une fois tiré, peut servir pour donner un grand lit. Mais on peut aussi le séparer de l’ensemble pour avoir un petit lit.

Canapé et sommier – Critères de choix


Choix du canapé


Canapés fixes


Le choix du canapé dépend de plusieurs facteurs qu’il ne faut pas omettre de prendre en compte. Les informations ci-après donnent un aperçu pour vous guider avant toute acquisition. Elles vous permettent d’éviter de commettre l’erreur d’acheter des produits inadaptés à l’espace environnant dont vous disposez.

Chaque canapé possède une caractéristique propre relative à sa fonction, sa taille, sa forme et son type qu’il faut bien étudier avant toute décision d’achat. Le service attendu pour le canapé une fois installé, devrait faire l’objet d’une réponse objective. La réception fréquente d’invité amènerait à choisir plutôt un canapé de plus de deux places, voire un convertible avec un revêtement qui ne se salit pas trop vite. Son entretien doit être facile sans prendre trop de temps.

Les canapés biplaces, de part leur petite dimension, conviendraient pour des salons limités en espace. Le budget correspondant serait en conséquence plus petit. Les canapés à trois places diffèrent des précédents par leur plus grande longueur. Ils sont plus confortables et conviennent pour la plupart des salons. Leur prix reste accessible dans la majorité des cas.
Les canapés d’angle nécessitent de grands espaces. Quelle que soit leur conception dimensionnelle, ces meubles conviennent uniquement aux salons de grande envergure. Dans le même style, les canapés panoramiques seront utilisés dans des locaux très vastes. Ils sont très encombrants. Leur installation peut être près du mur ou en plein milieu d’une salle.

Canapés convertibles


Les canapés convertibles répondent parfaitement aux besoins de recevoir des amis dans un local où l’on dispose de très peu de chambre et d’espace. Il faut savoir qu’un lit deux places remplit un espace de quatre mètres carrés. Le choix de la formule deux en un est la meilleure solution pour garantir le gain de place. Le lit se plie en deux ou trois parties et reste caché sous des coussins bien rembourrés.

Les banquettes BZ et clic clac sont les plus demandées par les gens de petit budget. Le BZ occupe une place minimum dans le sens de sa largeur. Il lui suffirait dans les 80 à 200cm selon le modèle de couchage. Il est particulièrement conseillé pour les petites pièces et les studios. A titre de comparaison, il faut mettre la tête contre le mur avec un canapé BZ, tandis qu’avec le clic clac, il faut dormir parallèle au mur.

Le confort du BZ est moyen par rapport aux autres types de canapés. Le matelas à installer sera donc choisi en fonction de son utilisation. S’il sert uniquement pour s’asseoir, le coussin fourni suffira largement. Par contre s’il doit servir comme lit d’appoint, il faut prendre un bon matelas en mousse, en bultex pour un confort acceptable, ou en latex pour un confort maximum. Le bultex offre le meilleur rapport qualité/prix.

Chez certains fournisseurs, 130 à 150 euros environ suffisent pour l’acquisition d’un canapé convertible BZ ou d’un clic clac simple en bas de gamme. Dans les 250 à 350 euros, il est possible d’avoir un BZ de moyenne gamme. Le prix moyen approximatif d’un convertible dépend de la marque, des accessoires mécaniques de montage, du matelas et du revêtement. Ainsi, un canapé lit qui pourrait servir pendant dix ans coûterait dans les 1400 à 1500 euros.

Les designers ont conçu des formes de canapés inhabituelles et très variées afin d’attirer les jeunes clients. C’est par exemple le cas des BZ qui sont classés dans les canapés design. Par contre, les canapés contemporains restent sobres avec des formes plus droites. Ils ont un aspect qui se penche plus vers la pratique. Les canapés classiques ont des formes qui reviennent sur les modèles du XIXème siècle et améliorées par des lignes modernes. Quelquefois, ce sont de vrais meubles anciens rénovés avec des revêtements modernes.

Choix du matelas


Dans un lit, le matelas participe dans la proportion de 2/3 pour le confort d’ensemble et le sommier pour 1/3. Il vaut mieux favoriser l’acquisition d’un matelas en latex ou en mousse polyuréthane haute résilience (30 à 35 Kg/m3). Si vous aimez les matelas souples, ceux à ressorts sont les meilleurs. Il faut mentionner l’existence du matelas « à mémoire de forme », fait avec de la mousse viscoélastique. Ceci permet de limiter les points de contact sur le corps et favorise ainsi la circulation de l’air et le maintien de la colonne vertébrale dans sa position naturelle.

En tout cas, l’adoption du modèle doté d’un matelas de qualité est le seul critère garantissant le confort maximum et la sensation de bien-être dans un canapé lit. A part l’épaisseur, la densité de la mousse serait le facteur influent et important à considérer. Les magasins spécialisés dans la vente des canapés disposent en général de plusieurs modèles de matelas adéquats.

Il y a aussi les matelas empilables. Certaines sociétés ont mis au point par exemple la « feuille de couchage ». C’est un matelas fabriqué avec du latex d’environ 4 à 5 centimètres d’épaisseur et qui est enveloppé par une housse en coton. Il est facile à ranger puisqu’il suffit de le rouler. Pour l’utiliser en canapé, on le plie. Pour le couchage, on empile plusieurs feuilles. La feuille coûte environ 350 à 450 euros. On peut envisager éventuellement l’usage du matelas gonflable avec le style et la technologie actuelle. Il coûte environ 30 à 34 euros.

Le futon est un système conçu pour fournir un très bon couchage. Il est constitué de plusieurs couches de coton brut additionnées de couches de mousse ou de latex. On peut soit le rouler soit le plier à volonté. Les boutiques spécialisées vendent des banquettes ou des petits canapés dotés de ces genres de matelas.

Exemples de canapés


Canapés fixes droits et d’angle


Canapés fixes droits


La liste de canapés mentionnées ci-dessous à pour but de donner aux acheteurs une idée de la multitude des offres. Cette liste fournit un état des lieux des fonctionnalités proposées. Les références des produits listés ci-dessous étant sujettes à modification, il en a été volontairement fait abstraction. L’intérêt de cette énumération descriptive est de donner des idées et indications pour une meilleure sélection.

Exemples de canapés fixes droits :

Canapés fixes d’angle


Exemples de canapés fixes d’angle :

Canapés convertibles, Clic clac et BZ


Canapés convertibles


Canapés convertibles droits

Exemples de canapés convertibles droits :

Canapés convertibles d’angle

Exemples de canapés convertibles d’angle :

Clic clac et BZ


Exemples de Clic clac et BZ :

Canapé – Conseils d’entretien, prix et garantie


Conseils d’entretien


Entretien des canapés en tissu


Le tissu du canapé doit être dépoussiéré deux fois dans le mois à l’aide d’un aspirateur de faible puissance et d’une brosse à poil souple. Il sera lavé deux fois par an avec un shampoing liquide et de l’eau claire ou avec une mousse sèche vendue dans les drogueries ou dans les magasins spécialisés.

Il faut veiller à faire un essai sur une partie du tissu avant d’effectuer l’opération de lavage complet avec un produit quelconque. Il est possible de louer un appareil à shampouiner ou un nettoyeur à vapeur chez un loueur spécialisé. La location de ces appareils coûte dans les 20 à 50 euros pour une journée de 24 heures.

Le nettoyage des tâches sur tissu peut être fait à l’aide d’un papier absorbant. On applique le papier sur la tâche sans la frotter. On l’essuie doucement pour éviter que la tâche ne s’étale. L’élimination de la tâche sera finalisée avec un détachant approprié au tissu. L’opération de séchage terminera le nettoyage après le rinçage du tissu. Dans le cas où la fréquence de lavage n’est pas nombreuse, il faut utiliser du shampoing liquide spécial tissu d’ameublement ou une mousse sèche. On utilisera de l’eau tiède au rinçage et on laissera le séchage hors des rayons de soleil directs.

Entretien des canapés en cuir


Le cuir n’absorbe ni la poussière ni les poils d’animaux et n’entraîne aucune allergie. Par contre les cuirs en provenance de l’Asie contiennent du dymethil fulmarate susceptible d’être allergène. Le cuir est très résistant. Il respire et peut s’adapter à la température du milieu ambiant et à celle du corps humain. Il protège le rembourrage des fumées de cigarette et des odeurs émises par les repas. Il faut enlever régulièrement la poussière sur le cuir à l’aide d’un chiffon doux. Tous les six mois, il faut le nettoyer avec un savon de Marseille à l’instar de tout autre savon qui pourrait aussi bien garantir le service.

Le cuir peut être nourri avec du lait corporel. Il faut effectuer un passage avec un chiffon doux imbibé de lait ou de crème pour le cuir, du genre Starwax, et attendre qu’il sèche. Il faut le frotter ensuite avec de la crème. Avant l’utilisation de tout produit d’entretien du cuir, il vaut mieux effectuer un essai sur une partie invisible du canapé.

Prix et garantie


La variété des modèles, des déclinaisons et des qualités, empêche de donner, ne serait-ce que des fourchettes de prix. Chaque fabricant utilise des conditions de vente différentes pour attirer les clients. Parfois, certains vendeurs affichent des prix promotionnels pendant une période déterminée. Il faut être à l’affût de ces propositions si vous avez le temps. Ces indications permettront de faire des comparaisons et d’avoir des ordres d’idée pour votre futur choix. En plus d’opérations promotionnelles, Habitat et jardin propose toute l’année des prix très bas pour ses canapés.

Les vendeurs adoptent plusieurs facilités de paiement. Ils proposent la facilité de paiement d’un canapé en trois fois et sans frais, par carte bleue, ou d’effectuer l’achat via Paypal, ou l’achat à crédit payable sous 24 mois, ou encore l’achat par Receive and Pay. Cette dernière modalité de paiement consiste au débit du compte bancaire après la réception et la vérification des commandes conformes au choix voulu.

Les garanties proposées par les fabricants sont variables selon les modèles. En général, la garantie est généralement de 1 à 2 ans. Heureusement, la durée de vie effective d’un canapé dépasse de loin la période de garantie.

** FINANCEZ VOTRE ACHAT EN 12 SANS FRAIS. Notre offre de financement est valable sur l’ensemble du matériel en vente sur la boutique en ligne pour des montants compris entre 150€ et 21.500€. Pour un crédit accessoire à une vente d'un montant total de 1 200€. 12 mensualités de 100,00€ hors assurance facultative. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0%. Taux débiteur fixe de 0%. Montant total dû par l'emprunteur au titre du crédit : 1 200,00€.

En cas de souscription par l'emprunteur à l'assurance facultative Sécurivie, le coût mensuel de l'assurance est de 2,55€ et s'ajoute aux mensualités ci-dessus. Le coût du crédit est pris en charge par le partenaire. Le Taux Annuel Effectif de l'assurance (TAEA) est de 4,775%. Le montant total dû par l'emprunteur au titre de l'assurance est de 30,60€ . Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0% , taux débiteur fixe de 0% pour une durée de 12 mois. Barèmes et conditions en vigueur au 12 janvier 2016 susceptibles de variation. Vous disposez d'un droit de rétractation. Offre réservée aux particuliers majeurs, sous réserve d'acceptation définitive du dossier par SOFINCO qui est une marque commerciale de CA Consumer Finance - S.A au capital de 460 157 919 € - Evry Siège Social, rue du Bois Sauvage 91038 Evry Cedex - 542 097 522 RCS Evry - Intermédiaire d'assurance, inscrit à l'ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires d'Assurance) sous le n° 07 008 079 (www.orias.fr).

Livraison à domicile Qui sommes-nous? Paiement sécurisé Conditions générales de vente Satisfait ou remboursé Foire aux questions
Comparateur de prix Shopping.com Chronopost International Geodis Calberson La Poste Sofinco simulation de financement Banque Populaire Carte Aurore paiement Confiance Caisse d'epargne Mondial Relay
TOUTES NOS PROMOTIONS SONT VALABLES DANS LA LIMITE DES STOCKS DISPONIBLES

NOS GUIDES D'ACHATS HABITAT
est un site de la société GECODIS SA au capital de 240 000 € – 32 Rue de ParadisPARIS 75010.
GECODIS.SA créée le 04/11/1998 est une filiale de ODAYA HOLDING au capital de 2.750.640,00 EURO.