Rameur

Rameur – Définition et historique

Définition

Le rameur est également appelé « ergomètre ». C’est une machine permettant de reproduire le mouvement de l’aviron qui consiste à pousser avec les pieds tout en tirant sur les rames avec ses bras. Ce mouvement est connu pour agir sur la quasi-totalité du corps et permet de travailler son souffle en inspirant et expirant à rythme régulier et constant.

Le rameur fonctionne avec un système de résistance. Cette résistance peut être augmentée ou diminuée selon les utilisateurs. Plus la résistance est élevée, plus il sera difficile de ramer. Il faudra alors fournir un effort physique supplémentaire.

Historique

Le brevet pour le premier rameur a été déposé en 1871 par William B. Curtis qui a fondé l’Athletic Club de New York. Ce premier rameur était équipé d’une roue d’inertie et d’un système à cliquet qui permettait de créer une résistance comparable à la résistance d’une rame dans l’eau. William B. Curtis a même été jusqu’à créer un club destiné à s’entraîner sur son invention.

Le premier rameur hydraulique a été créé en 1900 par la Narragansett Machine Company. Cette société a continué la production de rameurs hydrauliques jusqu’aux années 60. A l’origine, cet appareil était très connu et populaire pour l’entraînement intérieur des équipes d’aviron.

En 1981, Dick et Peter Dreissigacker ont créé un rameur utilisant la technologie de résistance à air comprimé. Les rameurs sont devenus plus faciles à utiliser et moins chers. Ce type de rameurs est celui que l’on trouve dans les salles de gym, dans les maisons et dans les établissements de réadaptation. Grâce à cette invention le rameur d’intérieur est devenu un sport à part entière et en 1982, le premier championnat du monde de rameur a été créé et a attiré des rameurs d’intérieur du monde entier.

Rameur – Utilisateurs et éléments du rameur

Les utilisateurs

Le rameur a été initialement créé pour permettre aux rameurs de s’entraîner en intérieur. Cette machine s’est ensuite très vite répandue dans les centres de réadaptation et dans les centres de fitness. Aujourd’hui de nombreux particuliers possèdent un rameur chez eux car cela leur permet de garder la forme et d’avoir un entraînement complet tout en restant chez soi.

Même si l’utilisation d’un rameur paraît assez simple. Cependant, il nécessite une bonne coordination du corps, surtout entre les bras et les jambes. Afin d’éviter tout risque de faux mouvement ou de blessure, il est conseillé aux personnes n’ayant jamais fait de rameur de commencer sur des bases modérées. Le rameur est souvent acheté après avoir utilisé un appareil plus simple, comme le vélo ou le tapis de course.

Les éléments composant le rameur

Systèmes de glisse et de résistance

Le système de glisse est un élément très important du rameur. En effet, il va permettre au siège et aux pédales de glisser le long du monorail et ainsi d’effectuer le mouvement correctement. Il est important de vérifier le système de glisse à l’achat afin de ne pas se retrouver avec un rameur de mauvaise qualité ayant une faible durée de vie.

La résistance est ce qui va définir l’effort nécessaire qui doit être produit pour effectuer le mouvement. Plus on augmentera la résistance, plus l’effort à produire sera important. La résistance peut être à pistons, à air comprimé, à eau ou magnétique.

Le siège et pédales

Le siège est un élément plus important que l’on ne le croit pour un rameur. En effet, il est nécessaire d’avoir un bon siège surtout si l’on fait de longues séances car c’est lui qui va déterminer le confort global du rameur. Un mauvais siège va avoir tendance à procurer des maux de dos, c’est pourquoi il est conseillé de tester l’assise lors de l’achat d’un rameur.

Les pédales Les pédales sont les éléments qui vont servir d’appui. Il faut donc faire attention à ce qu’elles soient assez grandes et solides pour ne pas qu’elles cèdent sous la pression et antidérapantes pour éviter de glisser pendant les séances et ainsi pour effectuer le mouvement correctement. Dans l’idéal, les pédales sont équipées de sangles afin d’assurer le maintien du pied.

La console

Il existe de nombreux types de commandes. Cela va des plus basiques aux plus sophistiquées. Les consoles les plus simples donnent des informations telles que les calories brûlées, la vitesse, la distance parcourue et permettent d’effectuer des entraînements basiques.

Les consoles sophistiquées quant à elles permettent d’établir des programmes d’entraînement plus complets. Il est ainsi possible de répondre au mieux aux besoins des utilisateurs. Certaines consoles de rameur vont jusqu'à simuler de vraies courses et utilisent Internet pour que les utilisateurs puissent s’affronter.

Rameur – Les différents types de matériels

Résistances

Généralités sur les résistances

Les rameurs peuvent être distingués selon le système de résistance et selon le tirage qu’ils procurent. Il existe quatre types de résistance qui sont la résistance à pistons, la résistance à air comprimé, la résistance magnétique et la résistance à eau. Nous allons en examiner les principes ci-après les types de résistance de rameur.

Résistance à pistons

La résistance à pistons est obtenue grâce à des cylindres hydrauliques connectés aux bras du rameur. Les rameurs à pistons sont assez compacts donc ils peuvent être rangés facilement. Ils sont généralement moins chers que les rameurs utilisant une résistance différente.

L’inconvénient d’une résistance à pistons, est qu’il n’est pas aussi précis et fluide que les autres rameurs, bien que les résultats obtenus soient très bons. Ils peuvent aussi être sujets à des fuites au bout d’un certain temps. A terme, de telles fuites rendront le rameur inutilisable.

Résistance à air comprimé

La résistance d’un rameur à air comprimé peut se régler grâce à un levier présent sur le côté de la roue d’inertie. Cela permet à l’utilisateur d’avoir un contrôle total sur l’intensité de la résistance. La résistance produite par l’ai comprimé, est similaire à la résistance de l’eau sur un bateau.

Ces rameurs ne peuvent généralement pas être pliés. Ils doivent donc être rangés dans un endroit approprié, car ils prennent plus de place. Ces rameurs sont aussi assez bruyants. Plus la résistance est augmentée, plus le rameur fera du bruit.

Résistance magnétique

Pour un rameur à résistance magnétique, ce sont des aimants très puissants qui sont utilisés afin de fournir la résistance. Celle-ci peut être réglée afin de répondre aux besoins des utilisateurs. Ces rameurs sont similaires aux rameurs à pistons mais permettent un mouvement beaucoup plus fluide et sont très silencieux.

Les rameurs à résistance magnétique ne peuvent cependant pas être rangés aussi facilement que les rameurs à pistons. Ils doivent donc être stockés dans un endroit approprié, tout comme les rameurs à air comprimé. Cependant, leurs avantages sont très appréciés.

Résistance à eau

La résistance à eau est fournie par la pression de l’eau dans un cylindre et peut être réglée en ajoutant ou en enlevant de l’eau dans le réservoir. De plus, quand le rythme augmente, la résistance augmente également. Ce type de résistance procure une sensation proche de l’aviron du fait de la fluidité du mouvement et du bruit de l’eau à chaque coup de rame.

Bien que les rameurs à eau ne soient pas aussi bruyants que ceux utilisant la résistance à air comprimé, ils font tout de même assez de bruit. Ils sont aussi très chers et très lourds. Le rameur à eau ne peut donc pas être déplacés facilement à cause du réservoir à eau.

Tirage

Tirage central et tirage scandinave

Le rameur à tirage central se distingue des autres rameurs par son tirage unique et non guidé. Le mouvement se fait d’avant en arrière et ce type de rameur est conseillé lorsque l’on favorise un travail au niveau cardio-vasculaire. Les personnes désireuses de suivre des programmes de tonification ou de minceur vont également préférer un rameur à tirage central.

Le tirage scandinave est une technique de tirage à deux bras qui est droit et non libre, c'est-à-dire qu’il est guidé. Les rameurs à tirage scandinave permettent de travailler efficacement les épaules, les bras et le dos de l’utilisateur, ils vont donc être appréciés des personnes préférant muscler le haut de leur corps.

Tirage latin

Les rameurs à tirage latin sont les rameurs retranscrivant au mieux le vrai mouvement de l’aviron. Pour un rameur à tirage scandinave, est guidé. Par contre, pour un rameur à tirage latin, le tirage des rames est croisé.

Les rameurs à tirage latin ont été conçus spécialement pour renforcer le dos des utilisateurs. Dans ce domaine, ils sont donc plus intéressants que les autres types de rameurs. Le choix du type de tirage dépendra des objectifs recherchés.

Consoles

Description

La console d’entraînement est un avantage du rameur car elle va permettre à l’utilisateur de gérer parfaitement son effort. Il va ainsi adapter les exercices aux objectifs suivis. Il va notamment pouvoir savoir quel programme il suit, la vitesse à laquelle il va, la distance qu’il a parcourue, la durée d’entraînement et les calories brûlées.

Les consoles les plus évoluées vont non seulement permettre de gérer l’effort, mais elles vont aussi permettre de créer des programmes d’entraînement spécifiques à chacun. Celles-ci sont très appréciées des sportifs de haut niveau et des sportifs confirmés car elles vont répondre exactement aux besoins de ces derniers. Pour les débutants les consoles haute technologie, vont permettre de réduire les risques d’accidents.

Praticité des consoles

Le rameur est en général assez pratique car il s’installe facilement dans la maison. Il peut donc être utilisé quelque soit la météo, ce qui est particulièrement intéressant l’hiver. On peut aussi écouter de la musique ou regarder la télévision pendant que l’on rame.

Les rameurs standard utilisés dans les salles de musculation ou de fitness ont en général une taille assez importante. Mais, pour la maison, il existe des rameurs qui peuvent se plier et être facilement rangés. Le sportif pourra choisir le matériel qui lui convient le mieux en fonctions des buts recherchés et des contraintes existantes (rangement…).

Rameur – Conseils

Les conseils d’achat

Poids du rameur et de l’utilisateur

Il est vivement conseillé de choisir un rameur ayant un poids assez important. Certes, cela peut être contraignant lorsque l’on est amené à le manipuler fréquemment, mais cela va permettre de s’entraîner efficacement. En effet, ça évitera que le rameur bouge au gré de ses mouvements, ce qui est le cas pour les rameurs légers et de mauvaise qualité.

Il est aussi nécessaire de s’assurer que le modèle visé est apte à supporter le poids de l’utilisateur. Il peut être opportun d’acheter un rameur acceptant un utilisateur plus lourd. Ainsi, un tel matériel pourra être utilisé par plusieurs personnes et sa revente sera plus facile.

Système de glisse et rameur ajustable

Le système de glisse doit être bien stable et ne doit pas faire de bruit. Il est donc conseillé de privilégier un système sur roulements à billes. Le siège doit être confortable tout comme les pédales qui doivent aussi être solides et larges pour ne pas céder sous la pression.

Avant d’acheter un rameur, il est aussi très important de vérifier que celui-ci est ajustable au niveau du siège et des pédales. Cette caractéristique est surtout importante, si l’on partage son rameur avec une autre personne de taille différente. Cela va permettre à d’autres personnes de pratiquer le rameur et de ne pas en avoir une utilisation uniquement personnelle.

Les conseils d’utilisation

Avant l’exercice

Avant de commencer à utiliser le rameur, il faut prendre quelques précautions. C’est indispensable, pour que la séance se passe le mieux possible. Ainsi, il est conseillé d’ouvrir la pièce pour qu’elle soit aérée (oxygénation facilitée) et de s’habiller avec une tenue de sport (sudation plus aisée).

Au plan technique, il faut aussi vérifier que le rameur est idéalement réglé à la taille de l’utilisateur. C’est très important, car ça évite les mauvais mouvements et les risques de blessures, ou les exercices contre productifs. Ces points sont essentiels pour tirer le meilleur profit des séances.

Pendant l’exercice

Echauffement

Il est déconseillé de commencer à ramer avec une forte intensité dès le début de la séance. En effet, à ce stade les muscles n’étant pas chauds. Cela peut provoquer des blessures comme des claquages ou des élongations.

C’est pourquoi il est conseillé de ramer à un rythme tranquille pendant les huit premières minutes. C’est l’échauffement. Après 8 à 10 minutes, on peut commencer la séance en augmentant le rythme tout en veillant en permanence à bien exécuter le mouvement et en contrôlant le rythme cardiaque.

Intensité de l’effort

Les débutants du rameur ont tendance à avoir une intensité d’entraînement trop élevée. Pourtant, ce n’est pas ce qui est recherché lors de la pratique de ce sport. En effet, il ne faut pas favoriser une forte intensité, mais il faut plutôt trouver le juste milieu entre force et constance, car c’est un sport qui demande et développe l’endurance.

Pour pouvoir contrôler son rythme afin d’augmenter son endurance au fur et à mesure des séances, on peut utiliser les informations présentes sur la console. Elles renseignent le pratiquant sur son rythme cardiaque, la vitesse et le nombre de coups de rame. C’est tout l’intérêt de disposer d’une console haute technologie.

Mouvement

Le mouvement lié au rameur doit être fait le plus correctement possible pour éviter les blessures musculaires mais aussi les blessures au niveau du dos et des articulations des bras et des jambes. Il est donc très important de veiller à avoir le dos toujours droit et les genoux et bras légèrement fléchis et non tendus. Les personnes qui n’ont pas l’habitude d’utiliser le rameur ont tendance à tirer le dos vers l’arrière. Cette position n’est pas bonne, car elle augmente les risques de maux de dos. En outre, la mauvaise tendance à tendre les bras et jambes au maximum, risque de provoquer des problèmes au niveau des articulations.

Si des maux de dos se déclarent malgré un bon mouvement de la part de l’utilisateur, cela peut être dû à un mauvais réglage au niveau du siège ou au niveau des pédales. On peut alors baisser le niveau des pédales pour éviter les problèmes de bas du dos ou régler correctement le siège. Un bon réglage des positions s’impose donc dès la « prise en main » du rameur.

Respiration

La respiration est très importante pendant une activité physique. C’est aussi vrai lors de l’utilisation du rameur, car cela permet d’oxygéner correctement les muscles. Généralement, on expire pendant la propulsion du coup de rame et on inspire pendant le retour à la position initiale. C’est la meilleure synchronisation résultant de la position du corps et du rythme respiratoire.

Le principal est d’avoir un rythme de respiration régulier afin d’oxygéner les muscles et d’accroître progressivement son endurance au fur et à mesure des séances. Comme nous l’avons indiqué précédemment, une bonne aération de la pièce est indispensable pour une saine oxygénation. Une aération satisfaisante augmente le caractère jouissif des exercices.

Après l’exercice – La Récupération

Après l’utilisation du rameur, il est conseillé de prévoir une période de récupération. Cette phase est importante, car elle augmente le caractère agréable des exercices. Elle permet aussi d’attendre la fin de la sudation et représente une transition entre l’utilisation et un passage récupérateur à la douche.

L’utilisation du rameur est aussi conseillée pour récupérer après un autre effort sportif. Ce peut-être un match de football, un match de tennis ou tout autre sport, car cela va permettre d’éliminer les courbatures. En effet, une séance de rameur d’une demi-heure après un effort important va favoriser le traitement des toxines et de l’acide lactique en augmentant la circulation sanguine dans les muscles. Toutefois, dans ce cas, pour être pleinement bénéfique, le rameur ne doit pas être utilisé de façon intensive.

Nombre de séances

Le nombre idéal de séances de rameur pour les débutants est de deux par semaines pour une durée minimale de vingt minutes. Pour les personnes ayant l’habitude de faire du sport, la durée de l’exercice peut-être allongée. Dans ce cas, il est conseillé de ramer 20 secondes doucement et 20 secondes intensément pendant 20 à 40 minutes. Les séances peuvent être renouvelées trois fois par semaine.

Concernant les plus expérimentés, il leur est conseillé de s’échauffer pendant cinq minutes puis de ramer à une bonne intensité pendant 40 à 60 minutes. Pour eux, cet exercice pourra être reproduit quatre fois par semaine. Cependant chaque pratiquant pourra adapter le nombre de séances, à ses objectifs, sa forme du moment et son temps disponible. L’important est de joindre l’utile à l’agréable.

Rameur – Avantages et inconvénients

Avantages

Avantages pour la santé physique

La pratique régulière d’un exercice physique n’est pas seulement bonne pour les jeunes personnes. En effet, cette pratique est conseillée pour les personnes de tous âges. Elle est même fortement recommandée pour les personnes plus âgées (seniors) qui peuvent ainsi récupérer jusqu’à 50 % de leur capacité physique perdue.

Selon un rapport d’un comité scientifique Québécois, la pratique régulière d’un exercice physique diminuerait d’environ 20 à 40 % le taux de mortalité lié aux maladies cardio-vasculaires. L’utilisation régulière du rameur va ainsi permettre de diminuer les risques d’apparition de maladies cardio-vasculaires en stimulant le cœur. L’effort demandé par le rameur va stimuler le cœur mais aussi les muscles et va permettre de diminuer les risques d’hypertension artérielle, de diabète et d’arthrite.

La pratique régulière du rameur va participer à l’amélioration de la musculature mais aussi de la capacité pulmonaire et ceci d’une manière plus importante que les activités comme le vélo ou encore la course. Le rythme demandé par le rameur permet d’augmenter d’environ 10% la capacité pulmonaire de l’utilisateur et va ainsi contribuer à réduire les symptômes liés à l’asthme en améliorant la ventilation des bronches et en diminuant l’essoufflement.

Le mouvement que l’on fait grâce au rameur permet de faire travailler environ 82 % des muscles de notre corps. C’est l’une des machines les plus complètes car le haut du corps travaille autant que le bas. Ce n’est pas le cas avec un vélo ou au tapis de course où c’est le bas du corps qui travaille le plus.

Avantages pour le moral

Le rameur est ainsi un équipement idéal pour perdre du poids et diminuer le taux de cholestérol car il permet de brûler plus de calories que d’autres équipements sportifs pour la même durée d’utilisation. Ainsi, pendant une séance de rameur de 25 minutes, on perd autant de calories que lors d’une séance de vélo d’environ 40 minutes. L’exercice physique, le rameur en particulier, est le moyen le plus sain et le plus sûr, pour perdre durablement du poids. Cette perte de poids permet au pratiquant de se sentir mieux dans son corps.

En outre, les activités aérobies sont connues pour être celles qui diminuent le plus le stress et l’anxiété et ce même si elles ne sont pas pratiquées régulièrement. Il est cependant recommandé d’avoir une activité régulière car l’effet sera démultiplié. L’utilisation régulière du rameur va donc être bénéfique au niveau physique, mais aussi au niveau mental.

Avantage pour le sommeil

D’après une étude sérieuse, une activité physique régulière permet d’avoir un meilleur sommeil profond. En effet, une activité régulière (avec un rameur par exemple), augmenterait la durée de ce sommeil. Le sommeil profond est vital pour l’être humain car c’est pendant cette phase que l’organisme va vraiment se reposer et que la récupération physique et mentale va avoir lieu.

Des séances régulières de rameur vont donc permettre de passer des nuits complètes et non entrecoupées de réveils comme lorsque l’on a des journées d’inactivité. Cela va également aider à lutter contre les problèmes liés aux horaires de travail irréguliers, mais aussi au décalage horaire. Il apparaît ainsi que la pratique du rameur présente des avantages au plan de la santé physique, pour l’équilibre moral et pour un meilleur sommeil réparateur.

Inconvénients

Le risque de blessures

Comme pour toutes les activités physiques ou sportives, le principal inconvénient d’un rameur est le risque de blessures. En effet, bien que permettant de travailler la quasi-totalité du corps, il existe des risques de blessures si le rameur n’est pas utilisé correctement ou s’il est trop utilisé. Il est donc conseillé de lire attentivement la notice pour bien utiliser le rameur et effectuer le mouvement correctement. Pour un début d’activité ou une reprise d’activité, il est conseillé d’alléger les séances et d’en réduire la durée.

Le rameur n’est pas l’appareil idéal pour les personnes souffrant du dos et plus particulièrement aux lombaires et à la colonne vertébrale car les mouvements effectués vont demander un effort important, ce qui va augmenter le risque de blessure et accentuer les douleurs à ce niveau. Non seulement il est possible de se blesser le dos et les genoux mais il est aussi possible de se fatiguer le cœur si l’effort fourni est trop important. Il est donc nécessaire de ne pas forcer et d’arrêter une fois que l’on est assez fatigué, car cela peut s’avérer contre productif.

Le risque de monotonie

Tout comme le vélo d’appartement, le rameur peut devenir vite une activité monotone, voir ennuyeuse. Des séances régulières de 30 à 40 minutes peuvent se révéler à la longue, rébarbatives. La variation de l’intensité des exercices et de leur durée, est un moyen d’éviter ce risque de monotonie.

Il ne faut pas oublier que pour faire durer une pratique sportive, il faut y trouver du plaisir. Les exercices ou les durées de pratiques générant des souffrances doivent donc être limitées. En effet, seule une pratique durable du rameur permettra d’atteindre les objectifs recherchés. C’est pourquoi il est conseillé d’agrémenter les séances de rameur, en écoutant de la musique ou en regardant la télévision. Ainsi le plaisir de l’écoute (musique) ou de la vue (télévision) s’ajoutera à celui de la pratique du rameur. Le temps passera aussi plus vite.

Autres contraintes

Avant de pouvoir utiliser le rameur, il est nécessaire de l’assembler pièce par pièce. Cela peut se révéler être un inconvénient pour les personnes les moins bricoleuses bien que les rameurs sont aujourd’hui fournis avec un guide d’assemblage rendant celui-ci beaucoup plus simple. Nous avons déjà signalé, que pour les modèles qui ne sont pas pliants, le rangement peut être contraignant.

Le rameur permet de pratiquer un exercice physique même si le temps à l’extérieur n’est pas clément. Cependant, l’activité à l’intérieur ne remplacera jamais le bon bol d’air frais que l’on peut prendre en s’exerçant à l’extérieur dans la forêt ou au bord d’un lac. Le rameur se justifie donc surtout en période hivernale.

Rameur - Prix

Généralité

Il est très important de savoir quel prix on veut mettre dans un rameur avant d’acheter ce type de machine. Pour avoir un rameur de qualité, il faudra être prêt à dépenser entre 400 et 600 euros. Un tel investissement, n’est pas si onéreux pour une bonne machine. N’oublions pas cependant que la qualité à un prix.

Certains rameurs sont beaucoup moins chers et sont accessibles à partir de 150 euros. Les rameurs haut de gamme peuvent atteindre des prix supérieurs à 2 000 €. Chacun peut investir en fonction de ses objectifs et de ses moyens.

Le prix des rameurs va varier selon plusieurs éléments. Les principaux sont : le système de résistance, la qualité et les matériaux employés pour la fabrication. La technologie utilisée, notamment au niveau des consoles, sera aussi un paramètre important au plan du prix.

La résistance

Les rameurs à pistons sont les moins chers car ils sont plus petits. Par contre ils procurent de moins bonnes sensations que les autres types de rameurs. Les rameurs magnétiques et à air comprimé sont des rameurs de gamme moyenne qui sont généralement d’assez bonne qualité.

Les rameurs à résistance à eau sont les modèles les plus chers et les plus luxueux. Ils utilisent un réservoir d’eau pour simuler la résistance de l’eau d’un lac ou d’une rivière. Les professionnels et les spécialistes de l’aviron voulant avoir des sensations identiques, sont prêts à dépenser des sommes importantes pour un rameur de ce type.

La qualité et les matériaux

La plupart des rameurs sont conçus à partir de métal afin d’offrir un bon rapport qualité/prix car ce matériau est peu cher, est assez résistant et ne demande que peu d’entretien. Le prix de ceux-ci varie généralement entre 150 et 1 000 euros. La nature du métal constituant l’essentiel du rameur influe aussi sur son prix.

Les modèles les plus luxueux sont partiellement conçus en bois de haute qualité. Ca leur procure un aspect visuel fini et de qualité qui ravira les personnes sensibles à l’aspect et au design de leur matériel. Il s’agit là d’une question de goût qui ne se discute pas.

La technologie utilisée

La plupart des rameurs sont équipés de consoles haute technologie. Ca permet de mesurer et de suivre de nombreux paramètres. Parmi les informations fournies, citons : la vitesse, la distance et les calories brûlées.

Les consoles simples, utilisant une technologie basique seront bien moins chers que les consoles sophistiquées. Ces dernières peuvent être connectées à Internet et il est ainsi possible de simuler de vraies courses. Nul doute que les évolutions technologiques vont encore rendre les consoles plus attractives et les rameurs plus ludiques.

Comme nous l’avons constaté, le rameur est un équipement sportif à la portée de tous. Idéal l’hiver, il peur servir toute l’année. Les candidats à un tel achat, trouveront sur le site Habitat et jardin.com, un large choix de rameurs à des prix défiant toute concurrence.

Droit d’auteur protégé par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.

** FINANCEZ VOTRE ACHAT EN 12 SANS FRAIS. Notre offre de financement est valable sur l’ensemble du matériel en vente sur la boutique en ligne pour des montants compris entre 150€ et 21.500€. Pour un crédit accessoire à une vente d'un montant total de 1 200€. 12 mensualités de 100,00€ hors assurance facultative. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0%. Taux débiteur fixe de 0%. Montant total dû par l'emprunteur au titre du crédit : 1 200,00€.

En cas de souscription par l'emprunteur à l'assurance facultative Sécurivie, le coût mensuel de l'assurance est de 2,55€ et s'ajoute aux mensualités ci-dessus. Le coût du crédit est pris en charge par le partenaire. Le Taux Annuel Effectif de l'assurance (TAEA) est de 4,775%. Le montant total dû par l'emprunteur au titre de l'assurance est de 30,60€ . Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0% , taux débiteur fixe de 0% pour une durée de 12 mois. Barèmes et conditions en vigueur au 12 janvier 2016 susceptibles de variation. Vous disposez d'un droit de rétractation. Offre réservée aux particuliers majeurs, sous réserve d'acceptation définitive du dossier par SOFINCO qui est une marque commerciale de CA Consumer Finance - S.A au capital de 460 157 919 € - Evry Siège Social, rue du Bois Sauvage 91038 Evry Cedex - 542 097 522 RCS Evry - Intermédiaire d'assurance, inscrit à l'ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires d'Assurance) sous le n° 07 008 079 (www.orias.fr).

Livraison à domicile Qui sommes-nous? Paiement sécurisé Conditions générales de vente Satisfait ou remboursé Foire aux questions
Comparateur de prix Shopping.com Chronopost International Geodis Calberson La Poste Sofinco simulation de financement Banque Populaire Carte Aurore paiement Confiance Caisse d'epargne Mondial Relay
TOUTES NOS PROMOTIONS SONT VALABLES DANS LA LIMITE DES STOCKS DISPONIBLES

NOS PAGES ET GUIDES D'ACHATS FITNESS
est un site de la société GECODIS SA au capital de 240 000 € – 32 Rue de ParadisPARIS 75010.
GECODIS.SA créée le 04/11/1998 est une filiale de ODAYA HOLDING au capital de 2.750.640,00 EURO.

Rameur | Tapis de course - Usages | Elliptique – Description et usages | Vélo elliptique | Vélo – Types | Tapis de course | Musculation | Musculation – Conseils | Banc de muscu – Description | Matériel de musculation | Avantage de la musculation |